Retour page précédente

Lefebvre-Desvallières
Olivier Gabriel Victor Georges
dit
George Desvallières
Paris, 14 mars 1861 - Paris, 5 octobre 1950

Fils de Louis Émile Lefebvre Desvallières, propriétaire et de Marie Élisa Legouvé, sans profession.

La carrière de Desvallières aurait pu être celle d’un portraitiste mondain, ou d’un brillant chroniqueur de la vie moderne. Mais vers 1910 la Grâce le touche. La guerre, qu’il fait dans la tranchée et lui coûte un de ses fils, l’affermit dans sa résolution de ne plus pratiquer qu’un art religieux. En 1919, il fonde avec Maurice Denis les Ateliers d’Art sacré et désormais toute son oeuvre ne sera plus qu’une prédication de l’Évangile en peinture. Le Drapeau du Sacré Cœur, le Christ à la Colonne, la décoration de l’Ossuaire de Douaumont sont parmi les plus célèbres ouvrages de ce mystique et de cet inspiré, que la gloire ni les honneurs ne détournèrent de la mission qu’il s’était fixée.

Chevalier de Légion d'Honneur
par décret du 16 mai 1910 par le Ministre de l'Instruction Publique et des Beaux-arts
(Parrain M. Frantz Jourdain, officier de la Légion d'Honneur) .

Officier de la Légion d'Honneur
par décret du 5 août 1920 par le Ministre du Commerce
(Parrain M. Jacques Bouché, Officier de la Légion d'Honneur, Directeur de l'Academie nationale de musique)

Commandeur de la Légion d'Honneur
par décret du 25 août 1937 par le Ministre de l'Éducation National
en qualité de Président du Salon d'automne, Membre de l'Académie des Beaux-arts,
Créateur et Directeur de l'École d'Art Sacré de Paris
(Parrain M. Maurice Denis, de l'Académie des Beaux-arts)


Cliquez sur les photos pour découvrir ces lieux
Téléchargez en
PDF ou EPUB
Cliquez sur l'auto-portrait

Retour page précédente