Louis XV, le Bien-Aimé
(Versailles 1710 - 1774)

 

Arrière petit fils de Louis XIV, auquel il succéda en 1715. A la Régence de Philippe d'Orléans (1715-1723) succédèrent le gouvernement du duc de Bourbon (1723-1728), qui lui fit épouser Marie Leczinska (1725), puis celui du cardinal Fleury (1726-1743), qui engagea la France dans la guerre de succession de Pologne (1733-1738), que termina le traité de Viene. A la mort de son précepteur, le roi annonça son intention de gouverner personnellement, mais en fait, il laissa agir ses ministres. Deux grandes guerres, la guerre de succession d'Autriche (1740-1748) et la guerre de Sept ans (1756-1763), sacrifièrent les intérêts coloniaux de la France (perte des possessions de l'Inde et du Canada, perte de la Louisiane), sans favoriser ses intérêts européens. Cependant, la France acquit deux nouvelles provinces : la Lorraine (1766) et la Corse (1768). A l'intérieur, le royaume souffrit d'une crise profonde de la monarchie; les dépenses excessives du roi lui aliénèrent le parlement de Paris, que Maupeou supprima en 1771; ses liaisons (Mme de Pompadour, Mme du Barry) lui furent reprochées. Cependant, bien administrée à la fin du règne par Choiseul, puis par Maupeou, la France bénéficia d'un grand essor économique.