Maurice Desvallières
(Paris, 03 octobre 1857 – Paris, 1926)

Il fit ses études au lycée Condorcet. Il a fait jouer des comédies, des vaudevilles, des opérettes, où la netteté et la vivacité du dialogue se joignent à l'entente des effets scéniques. Plusieurs de ses pièces, surtout celles en collaboration avec Georges Feydeau et Antony Mars, ont eu un vif succès. Nous citerons entre autres : Prête-moi ta femme (1883) ; Un duel, s'il vous plaît (1885) ; les Fiancés de Loches (1888) ; l'Affaire Edouard (1889) ; le Mariage de Barillon (1890) ; les Douze femmes de Japhet (1890) ; la Demoiselle du téléphone (1891) ; Champignol malgré lui, sa meilleure œuvre (1892) ; l'Hôtel du libre-échange (1894) ; le Truc de Séraphin (1896) ; Mam'zelle Quat'Sous (1897) ; la Vie en voyage (Vaudeville, 1901), cinq actes, avec musique de Gabriel Marie ; Maître Nitouche, trois actes, en collaboration avec Antony Mars, joué aux Nouveautés en 1903 ; l'Age d'or, pièce féerique en quatre actes, écrite avec Georges Feydeau, et représentée aux Variétés en 1905 avec musique de Louis Varney ; le Bonheur d'en face, comédie en deux actes, en collaboration avec Hugues Delorme (théâtre des Deux-Masques, 1906) ; la Chaste Suzanne (1906) ; Soyons parisiens ! (1913).




Téléchargez en PDF ou EPUB