L'Association de Sauvegarde de Seine-Port
a restauré le mausolée de René Viviani

La sépulture du président du conseil qui décréta la mobilisation générale le 1er aout 1914 était en état d’abandon au cimetière de Seine-Port depuis plusieurs décennies. L’Association pour la Sauvegarde de Seine Port a entrepris en 2014 sa restauration avec l’aide d’Olivier Faure, député de Seine et Marne (réserve parlementaire), de la Mairie de Seine-Port, et du Conseil Général de Seine et Marne.


René Viviani

René Viviani

René Viviani, premier ministre du travail, et président du Conseil de 1914 à 1915 fut un ardent défenseur de la cause ouvrière et du droit des femmes.

Socialiste indépendant, ami de Jaurès, il fait partie des fondateurs de l’Humanité. Député de la Seine, il sera à l’origine de la création du ministère de travail sous le gouvernement de Clémenceau. Il participera à de nombreuses réformes sociales et notamment : les retraites ouvrières et paysannes, la libre disposition pour la femme mariée de son salaire et l’impôt sur le revenu. Il tentât plusieurs fois dés 1900 d’ouvrir le droit de vote aux femmes, toutefois sans succès.

Appelé à former un gouvernement en 1914, il devient président du conseil. Mais il est très vite happé par les évènements qui sont à l’origine de la première guerre mondiale, et se retrouve contraint de décréter la mobilisation générale le 1er aout 1914.
Après avoir cédé la présidence du conseil à Aristide Briand, il participe aux négociations pour l’entrée en guerre des Etats-Unis avec Joffre auprès du président Wilson.

Sénateur de la Creuse au lendemain de la guerre il est représentant de la France à la SDN. Il s’installe à Seine-Port en 1918.

 

Le Monument

Le mausolée a été érigé en 1923. Lors du décès de sa femme, Isabelle Viviani, il fait appel à des artistes renommés de l’époque.

De forme circulaire, en marbre blanc, fermé par des grilles ouvragées sur lesquelles s’enroulent des feuilles, coques et boutons de pavot. Il abrite sous son dôme une magnifique mosaïque art déco en émaux de Venise.

Guillaume Tronchet est l’architecte de ce monument. Architecte en chef des monuments historique du début du XXème on lui doit entre autres le pavillon Dauphine, le pré catelan, ou le ministère du travail de la place Fontenoy à Paris.

Les grilles sont l’œuvre d’Edgar Brandt le « forgeron de l’art déco », qui réalise plus tard les plus belles façades des buildings de la 5ème avenue à Manhattan.

 

La Restauration

Cette restauration pour une somme globale de 32 000 €, a été financée par Olivier Faure, député de la 11ème circonscription de Seine et Marne, le conseil général de Seine et Marne, la mairie de Seine-Port ainsi que par l’association de sauvegarde de Seine-Port. Elle a fait intervenir des entreprises spécialistes du patrimoine et de la restauration.

Marbres - Hugues de Bazelaire

Ferronerie - Lise Bastardoz

Mosaïques - Arnaud Pereira

Contact association :
Laurent Méaux
06 10 10 25 56
meauxl@gmail.com


   

Photos mausolée ©La Sauvegarde


Revue de presse :

Article de la Gazette de Seine-Port

Article de la République de Seine et Marne

Article de Connaissance des Arts spécial Patrimoine (2015)

Article des Vieilles Maisons Françaises (VMF)

Pour en savoir plus sur René Viviani :

Le livre de Jean-Marc Valentin